pe 19 mai 2020

Si vous êtes un amateur de vin, une escale au musée du vin de Porto est incontournable. Remis à neuf en 2018,il s’impose depuis comme l’un des points d’intérêt de la ville. Petit visite guidée.

Le nouveau musée se trouve dans un bâtiment qui donne sur le fleuve Douro, sur l’ancienne muraille des Bacalhoeiros, où l’on peut boire plus de 250 ans de porto historique. Le musée de six étages, réalisé par l’architecte Camilo Rebelo, célèbre pour son musée de Foz Côa, a été inauguré en 2018 et a suscité la curiosité des passants avec sa façade, peinte dans une couleur inhabituelle : un noir profond qui rappelle le vin de Porto lui-même !

L’idée derrière le musée n’est pas d’être ennuyeux, statique ou prêcheur, mais plutôt d’offrir une aventure pour les sens, permettant aux visiteurs non seulement d’apprendre sur le porto, mais de le vivre. Plus de 700 étiquettes différentes, d’origines diverses, seront proposées à la dégustation et à l’appréciation.

Dégustation de Porto et visite interactive

Le musée est également un monument aux secrets et au style qui caractérisent l’architecte Rebelo, comme sa fascination pour la numérologie et l’utilisation de celle-ci dans son travail. On en trouve un exemple dans la cave du musée, où est écrit le chiffre 8 11, code de l’année où le Marquês do Pombal a déclaré, délimité et contrôlé la région du Douro. Vous voyez, le 8 est fait en ajoutant 1 et 7 ; le 11 de 5 et 6, donc l’année en question est 1756. Toutes les mesures du bâtiment sont donc des multiples de 8 et de 11, ce qui témoigne de l’approche holistique de l’architecte et du musée.

La cave à vin elle-même, un mur en béton pour le stockage du précieux produit, présente également des images emblématiques, notamment le Colisée de Rome. Les bouteilles sont placées dans les ouvertures du Colisée, qui ressemblent à des sanctuaires sacrés. Selon l’architecte, « c’est une façon de préserver la mémoire et, en même temps, de sanctifier le vin« .

Un musée du quotidien, avec des expositions qui vivent

Autre particularité du musée, les deux entrées qui mènent à deux expériences différentes : en passant par le 37, Rua da Reboleira, vous pouvez découvrir le musée, mais en empruntant la porte du  numéro 138 du Mur de Bacalhoeiros, vous découvrez plus directement la partie consacrée au vin. L’ambition pour le musée est qu’il soit plus qu’une simple exposition touristique ou quelque chose à voir une seule fois. Les conservateurs et l’équipe qui le soutiennent espèrent qu’il soit un espace à usage quotidien pour les résidents et les visiteurs de Porto.

pe